samedi 17 décembre 2005

Tout doré mon pain d'épices !

Un petit pain pour la route ? Bien sûr je n'allais pas quitter Strasbourg, ville de Noël et d'épices, sans emporter de quoi faire une transition avec les papillotes qui m'attendent à Grenoble ! Mais non, je ne suis pas gourmande... j'avais juste envie de faire un pain d'épices !

Pour cela il m'a fallu :
- 250g de farine (en fait j'ai fait un mélange avec poudre d'amande, farine complète et farine blanche)
- 2 sachets de sucre vanillé
- 125g de miel
- 1 sachet de levure
- 1/4 de litre de lait
- 1 petite cuillère à café d'épices : ici on trouve des mélanges de poudre toute prête avec généralement coriandre, cannelle, girofle, anis, muscade, fenouil, cardamone..., j'ai rajouté des grains d'anis
- zeste d'1/2 citron (optionnel, on peu mettre aussi zestes d'orange, amandes, noisettes,fruits confis...)

Mélanger la (les) farine avec la levure, le sucre, les épices
Faire chauffer ensemble le lait, le miel et le zeste de citron
Verser le lait chaud sur la farine et bien mélanger
Verser dans un moule et faire cuire au four à 180° pendant 45 minutes environ.

A déguster en rando dans la neige, ou au retour accompagné d'un p'tit vin chaud :o)

Remarque : si vous utilisez des épices non moulues (batons de cannelle, anis étoilé, clous de girofle...), laissez les infuser dans le lait chaud puis filtrez avant de mélanger à la farine.

jeudi 15 décembre 2005

Tarte Amandine


Vous connaissez la 'Kouign Aman', et ben on a trouvait quasi aussi écoeurant et bon, grâce à Eric qui nous a donné généreusement cette recette quand j'avais dans mon panier que poires qui s'abimaient et poudre d'amande.
Alors pour faire simple y a du bon beurre, du bon sucre et de la farine.

Il nous faut faire une pate sablee (voir celle de la tarte au citron sur Marmiton) et des poires en sirop.


POUR LE SIROP :
- 1 sachet sucre vanillé
- 2 cuill à soupe de jus de citron,
- 1 litre d'eau
- 5 poires
cuisson 35 min à 180 degres C

1. prechauffer four 180 (TH 6)
2. preparer le sirop: dans une casserole mettre 1 litre eau
+ 500g sucre semoule
+ 1 sachet sucre vanillé
+ 2 cuill soupe de jus citron
3. faire chauffer à feu doux jusqu'à ce que le sucre
soit fondu, puis porter a ebullition.
Laisser bouillir doucement pdt 5 min.
4. Pdt ce tps, couper les poires en 2, les peler, et oter le coeur
5. Plonger les demi poires dans le sirop bouillant et
laisser pocher 10 min a petits bouillons
6. Les retirer avec l'ecumoire et les poser sur du papier absorbant,
cote bombé vers le haut

POUR LA CREME D'AMANDE : il nous faut
- 2 cuill soupe de farine,
- 125g beurre,
- 125g poudre d'amandes
- 2 oeufs,
- 125g sucre

7. Dans un saladier, melanger beurre, sucre, oeufs, et la poudre d'amandes ainsi que les 2 cuillières à soupe de farine.
8. etaler cette creme sur le fond de la tarte,
9. Disposer les poires sur la creme, enfoncer les tres legerement dedans.
10. Cuire 35 min ds four prechauffé à 180°

Tada ca donne ca

Recette rapidos : un flan de courgettes et poivron

Moi qui ne raffole pas des courgettes, j'ai pourtant envie d'en manger pour ma santé et varier le choix de mes légumes. Je viens de trouver un truc simple à faire et efficace pour me forcer à en manger. Il s'agit d'une recette inventée, pas dure que je parie que vous faîtes vous aussi. Cette fois-ci, je la mets en ligne au cas où vous ne le faîtes pas ! Voilà l'idée !

Un flan de légumes pour 2 (photos d'un flan pour 3-4, doublez les quantités évidemment !)

Ingrédients :
- 1 courgette
- 1 poivron rouge
- fromage rapé
- 2 oeufs
- 1 verre de lait
En option
- 1 tomate

On met dans un petit plat, mais assez haut, les courgettes tranchées finement, comme pour faire un millefeuille ou des lasagnes... une fois que vous n'avez plus de courgettes, vous préparez les oeufs battus avec le lait et versez le tout sur cette magnifique empillade de votre légume préféré.
Puis vous mettez (en option la tomate coupée en rondelle, et) surtout le poivron coupé en lamelles et soupoudrez le tout de fromage rapée...
Tout cela, au four chaud pendant au moins une demi-heure... vérifiez que la préparation aux oeufs n'est plus liquide et que les courgettes ont fondus.
Bon ben toujours pas de photo car je mange mon plat et après j'ai l'idée de le partager.

mercredi 14 décembre 2005

Les lentilles façon monastère

Moi je décide de vous remettre les papilles au salé... Ce titre vous évoque peut-être t-il plusieurs blagues sur les moines ??? Cette soupe s'appelle ainsi sans doute par son caractère simple : il y a peu de choses et tout est mis en même temps dans la même popotte. De plus son aspect a quelque ressemblance aux patés servis aux prisonniers ou aux moines sans doute ? "ben ça alors !"
N'ayez crainte, avec une petite pincée de persil par dessus et du fromage rapée par dessous... c'est assez joli et délicieux. Moi j'en mange des tonnes....

Vous le savez bien je ne suis pas moine mais quand une grande méditation se lance à propos de "quoi donc qu'on va manger" et ben voilà que les lentilles façon monastère me clignent de l'oeil.

Alors allons-y, partons dans notre recette ... voyons grand, voyons grosse marmite commune, on fait cette soupe pour au moins 6 personnes.

Il nous faut pour cela :
--------------------------------------------
- 1 paquet de 500g de lentilles vertes, plutôt biologiques (ex: chez Markal)
- 2 boite de tomates pelées donc pas bio :-<
- 4 verres d'eau (même taille que les boites conserves des tomates)
- 6 carottes
- 1 botte de persil
- 3 oignons moyens (environ la taille d'un poing fermé)
- De la marjoraine
- 1 pointe de kirsh
Optionnel :
- 1/4 l de vin rouge au lieu de deux verres d'eau
Et si on est vraiment affamé et carnivore :
- 2 cuisse de poulet et à ce moment là on met quasi 1/2 litre de vin rouge
--------------------------------------------

Comment procéder, je l'ai dit c'est très simple, on met tout presque ensemble :
1) On coupe oignons et carottes en petit dès. Dans une marmitte, on fait revenir les oignons dans un fond d'huile d'olive, puis on rajoute les carottes à feu couvert.
2) Après 10 minutes, on ajoute les lentilles.
3) Après 5 min, on verse les tomates, l'eau, les herbes fraiches et sêches, le kirsh (et le vin, et les cuisses de poulet).
4) On attend environ 40 minutes, que l'aspect de la marmitte ne soit pas trop liquide, tester si les lentilles sont cuites surtout (c'est comme les pâtes, ca ne doit pas être craquant). Rajouter un verre si vous voyez qu'elles ne le sont pas et que le jus est presque tout évaporé.

On sert ensuite dans des bols avec donc du gruyère rapée dessous et du persil dessus.
Bon appétit mes frères.

Ca donne un truc que lio fera demain... alors à demain

Le Kugelhopf ou Kougelhopf, va savoir avec ces alsaciens...

Bien ! Puisqu'on est dans les pains et brioches, je vous propose de réaliser ça :

Pas besoin de machine à pain, un simple moule à Kugelhopf suffit (pour l'orthographe, on voit les deux, c'est comme les bredle ou bredeles, peut-être que le second est simplement francisé? (sans aller jusqu'à Couglophe tout de même :o), et en plus ils sont en général trés jolis, regardez le mien et sa petite cigogne...
Sans vouloir vexer personne, c'est moins encombrant et plus décoratif qu'une MAP non ? ;-)

Bon, passons aux choses sérieuses et donc, à la recette...
Il vous faut :
- 250g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger
- 1/2 verre de lait
- 2 oeufs
- 100g de beurre
- 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- raisins (100g environ)
- quelques amandes
- beurre et farine pour le moule

Dans une terrine, bien mélanger la farine, la levure et le sel.
Ajouter les oeufs battus avec le lait et le sucre et mélanger.
Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir la pâte en la soulevant (la pâte étant collante, je le fais vigoureusement à l'aide de ma cuillère en bois et ça marche !)
Une fois tout ça bien mélangé et bien pétri, laisser lever la pâte au chaud (je la mets sur le radiateur ou dans le four à t° minimum selon la saison) pendant 1h.
Battre encore la pâte et y incorporer les raisins secs.
Beurrer et fariner généreusement un moule à Kugelhopf (un moule à charlotte fera l'affaire), le garnir d'amandes (dans les trous au fond) et y verser la pâte.
Laisser lever encore 1h au chaud (le moule doit alors être plein ou presque)
Mettre au four à 180° et laisser cuire 1h environ.
Pour la cuisson : en 1h, on obtient un "vrai" Kugelhopf, un peu sec ; il suffit de le sortir du four 10 minutes avant pour qu'il reste plus moelleux...
Les deux sont bons, à vous de tester...

Machine à pain

Bon ben je vais essayer de rattraper mon post d'hier (même si j'en suis très fière).
Aujourd'hui je vais donc vous parlez de ma machine à pain. C'est le gentil papa noël qui me l'a apporté l'an dernier (que va-t-il m'apporter cette année, mystère...). Faut que je précise que j'ai 2 passions en cuisine : je collectionne les appareils électiques et je collectionne les livres de cuisine. Je pourrais vous montrer l'étendue de mes collections, c'est assez effrayant...
Bon ben ma machine à pain (MAP pour les pro des forums de cuisine) ressemble à ça


C'est bô, non ? pis ce qu'il y a de bien c'est que c'est à peine encombrant comme objet. M'enfin c'est super pratique. Vous mettez tous vos ingrédients dans la machine, vous appuyez sur le bouton, vous revenez 3-4h plus tard et c'est près... Bon ok ça fait un bruit comparable à celui de la machine à laver, mais ça sent super bon...
Pour les recettes j'ai ces 2 livres là, ils sont géniaux. Le premier c'est que des pains (traditionnels, salés ou sucrés) et le second propose aussi des recettes de pain qui lèvent en machine et qui cuisent au four, pareil pour la viennoiserie, pis des recettes de cakes en machine à pain. J'ai pas testé trop de recettes pour l'instant, m'enfin ! Pis ils ont sorti un 3ème volume que je me retiens d'acheter, j'essaye de tenir un peu, faut d'abord que je rentabilise les 2 autres...


M'enfin franchement c'est trop fort, regardez le résultat d'hier... pas mal comme association, non ?

Je veux bien vous donner quelques recettes, mais bon si vous avez pas de "MAP" ben ça sert pas à grand chose. Pour ceux qui sont intéressés par l'achat de l'engin faut savoir que les magasins du type Lidl et Norma en proposent régulièrement à 40 euros, sauf qu'en général elles partent toutes en à peine 20 minutes.

mardi 13 décembre 2005

La poutine

Héhé...

Bon alors par où commencer cette fantastique recette.... Pour ceux qui ne connaissent pas c'est québécois. Voici l'ingrédient indispensable


J'ai fait ma poutine avec les ingrédients suivants : des frites surgelées qui cuisent au four, des saucisses bien industrielles et de la mozzarelle. Les québécois mettent du fromage en grain, c'est du fromage frais qui, comme le dit si bien la légende, fait crouic crouic sous la dent (si si je vous assure, j'ai vérifié). A défaut la mozza c'est pas si pire... Petite photo de famille :


Bon ben maintenant tout le monde sait où je fais mes courses...
Vous voulez la recette, hein ? avouez...
Mettre au four les frites, mieux au four micro-onde avec fonction crisp, ça va plus vite... Si vous voulez vous pouvez faire de vraies frites, mais au point où l'on en est autant continué dans le "acheté tout prêt". Faire chauffer les saucisses (là débrouillez-vous en suivant les instructions de l'embalage). Mettre à chauffer dans une casserole de l'eau et de la poudre de perlimpimpin à poutine (pareil faut lire l'embalage), perso j'en met la moitié du sachet parce que l'on est que 2 (ben oui c'est important à savoir). Faut touiller parce que ça épaissit pas mal et puis faut surveiller pour pas que ça devienne à la limite du solide (on ne rigole pas, ça arrive).


Ensuite, mettre dans un plat les frites, couvertes de saucisses en tranche et de morceaux de mozza. Napper le tout délicatement de sauce brune...


Ca donne envie, non ? Bon appétit !!!

jeudi 8 décembre 2005

Les célèbres "Bredle", petits gâteaux de Noël alsaciens

Quelques temps avant Noël, les alsaciennes se mettent aux fourneaux pour confectionner plusieurs sortes de petits gâteaux (plus de 60 dans mon petit livre...), aux épices, aux fruits confits, aux agrumes, au beurre, au miel, aux noix, noisettes, amandes...
Quelle belle tradition ! Ils envahissent les boulangeries et une place entière leur est même consacrée sur les marchés de Noël de Strasbourg, un grand nombre de boulangeries y tiennent un stand et proposent bredle, pain d'épices, kugelhopf...

J'ai donc décidé de tenter l'expérience moi-même en profitant de la venue de ma soeur et de deux amies en visite pour les marchés de Noël ce week-end.
J'ai réussi à choisir deux recettes qui m'ont semblé particulièrement appétissantes: les "boules de Linz fourrées", qui tenteront surement Franck qui adore les amandes, et les "étoiles au citron" que s'empressera d'essayer Séverine qui adore le citron... ;-)

Les boules de Linz fourrées
Ingrédients :
- 125g d'amandes en poudre
- 125g de beurre (j'ai mis 100g)
- 125g de sucre (là aussi, j'ai mis 100g)
- 125g de farine
- 1 pincée de clou de girofle en poudre
(j'en avais pas, j'ai mis du gingembre)
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 1 pincée de levure chimique
- 1 oeuf

- 1 cuillère à soupe de cacao
- confiture (framboise dans la recette, j'ai mis de la cerise et c'est très bon)

Sortir le beurre à l'avance. Mélanger la farine avec les amandes, le sucre, la levure, les épices et le cacao.

Faire une fontaine et y mettre l'oeuf battu et le beurre.
Pétrir et mettre en boule, laisser reposer au frais 2 à 3 heures.

Former des petites boules (comme pour faire des truffes), et faire un creux au milieu avec le doigt avant d'y déposer un peu de confiture.


Mettre les boules sur une plaque beurrée et farinée et faire cuire à 180° pendant 20 minutes environ.


Les étoiles au citron

Ingrédients :
- 100g de beurre
- 70g de sucre glace (j'en ai mis 50g)
- 250g de farine
- 1/2 paquet de levure chimique

- 1 paquet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel

- le zeste d'un citron
- 1 jaune d'oeuf
- 3 cuillères à soupe de crème (j'ai mis du fromage blanc)

Pour le glaçage :
- 125g de sucre glace
- 1 blanc d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 1 cuillère à café d'eau

Mettre la farine et la levure en fontaine. Au milieu, ajouter le sucre, le sucre vanillé, le sel, le zeste de citron, le jaune d'oeuf, la crème et former un pâton avec un peu de farine (càd mélanger les ingrédients ensemble en ne prenant qu'un peu de farine autour, vous comprendrez en le faisant...)
Ajouter le beurre coupé en morceaux et former une pâte à partir du milieu (intégrer progressivement la farine). Bien pétrir afin que le beurre se mélange bien. Si la pâte colle, mettre un moment au frais.
Abaisser la pâte sur un demi centimètre d'épaisseur et découper des étoiles (ou autres) à l'emporte pièces. Placer sur une plaque beurrée et farinée et faire cuire à four moyen (180°) pendant 10 minutes. Après complet refroidissement enduire les étoiles de glaçage.

Glaçage : mélanger le sucre glace avec autant de blanc d'oeuf, de jus de citron et d'eau nécessaires à l'obtention d'un glaçage qui ne coule pas.


Quelques remarques :
- le résultat est délicieux dans les deux cas (personnellement, j'avais déjà envie de manger la pâte avant de la cuire tellement ça sent bon... :o)
- je pense que le fait de ne pas avoir de plaque dans mon four n'était pas l'idéal, j'ai disposé les biscuits sur une feuille de papier sulfurisé sur ma grille et ils se sont pas mal déformés.
- peut-être y avait-il aussi un peu trop de levure dans mes étoiles, elles ont plus gonflé que sur la photo du livre
- attention au glaçage, si vous faites les quantités de la recette pour obtenir un vrai glaçage bien blanc, quadruplez la quantité d'étoiles ! (moi j'en ai encore alors que j'ai pas mis la moitié du sucre, bien sûr mon glaçage est transparent...)
- les boules de Linz, une fois cuites ressemblent plutôt à des palets, peut-être est-ce à cause de l'utilisation d'une grille et non d'une plaque ? Peut-être faudrait-il les mettre dans des petits godets de papier pour qu'elles gardent leur jolie forme ronde ?

Bref, pour une première c'est pas mal, et les améliorations à apporter me donneront au moins l'excuse de les refaire !

Miam ;-)

mercredi 7 décembre 2005

Sablés de noël

Voici la recette que j'ai fait lundi, dans un coup de speed (c'est toujours comme ça que je fais la cuisine...)

  • 350 g de farine
  • 250 g de beurre
  • 120 g de sucre
  • 2 jaunes d'oeuf
  • normalement il y avait aussi le zeste d'un citron non traité et du sucre vanillé, j'ai mis un truc bien chimique à la place : de l'extrait de sirop d'érable (mais comme c'était la première fois que je m'en servais ben j'en ai pas mis assez et du coup il ne se sentait pas)
Bref faut tout mélanger pour former une boule. Puis l'entourez de film alimentaire et la laisser une heure au frigo... J'avais pas le temps et j'ai sauté cette étape, j'aurais pas du parce que la pâte était bof bof à travailler !
Préchauffer le four à 180°.
Etaler la pâte (5 cm d'épaisseur) et s'amuser avec de jolis emporte-pièces (pour l'occasion j'ai utilisé une pomme, un chat et une feuille d'érable). Poser sur un plat couvert de papier sulfurisé (tiens tiens j'avais pas lu cette ligne l'autre jour). Mettre au four 10 à 15 minutes jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.

En photo, ça donne ça (bon les chats et les pommes sont un peu cassés, mais ils sont bons quand même)

mardi 6 décembre 2005

Tarta Santiago

Bonjour,
pour mon tout premier post (merci Sev pour l'invit'), je vous propose un dessert que j'ai appris à Barcelone, où il est sur toutes les cartes de restaurants, entre la crème catalane et la coupe de glaces : la tarte Santiago (ainsi nommée car originaire de Saint Jacques de Compostelle en Galice).
C'est une espèce de tarte à la frangipane, et ceux qui comme moi adorent les amandes trouveront ça vachement bon ! Je tire la recette (super simple) d'un vrai cuistot, mais je l'ai modifiée ensuite à mon goût.
Ingrédients :
Pâte : 1 oeuf, 125g de sucre, 200g de farine (environ)
Crème d'amandes : 4 oeufs, 250g de sucre, zeste de citron, 250g d'amandes pilées (voire plus !), 1 pincée de canelle + du beurre pour le plat et éventuellement du sucre glace pour la touche finale

Préparation de la pâte :
battre l'oeuf et le sucre avec une ou deux cuillerées à soupe d'eau chaude jusqu'à obtenir un mélange onctueux. Ajouter progressivement la farine jusqu'à ce que la pâte se détache.

Préparation de la crème :
battre les oeufs et le sucre, ajouter le zeste de citron, les amandes pilées et la canelle, bien mélanger.

Abaisser la pâte sur une surface farinée, la placer dans un plat beurré, la piquer à la fourchette. Répartir la crème d'amandes, faire dorer 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C.
Refroidir dans le plat, éventuellement saupoudrer de sucre glace.

dimanche 4 décembre 2005

Les trucs et astuces de la cocotte...

Bon, c'est pas pour envahir ce blog hein ! mais en faisant ma tarte à la courgette et au chèvre tout à l'heure, j'ai pensé à vous donner deux p'tits trucs que j'ai utilisé :

1. j'aime bien mélanger un peu d'herbes de Provence ou bouquet garni (de Cigalou ou Ducros hein, en Alsace c'est difficile de se fournir directement dans la garrigue ! quoique, j'ai repéré un grand stand de plantes au marché de Noël !) à ma farine quand je fais ma pâte pour une tarte à la courgette, tomate, ratatouille ou même pizza, c'est délicieux...
2. pour des légumes qui rendent un peu d'eau à la cuisson, je soupoudre ma pâte étalée de semoule fine (ça éponge, c'est pratique), ça marche aussi très bien pour les tartes aux fruits, prunes par exemple...

et un petit dernier pour la route, utilisé il y a quelques jours :
3. pour avoir de belles et douces (pas amères) endives après cuisson : enlevez un bout du coeur à l'aide d'un couteau, et surtout ajoutez un peu de jus de citron, un peu de sucre et un peu de sel au fond d'eau que vous mettrez dans la cocotte ;-) avant d'y déposer les endives et les cuire environ 18 minutes après rotation de la soupape.
Après, à vous de les accomoder selon votre envie, en gratin enroulées de jambon et nappées de béchamel généreusement recouverte de gruyère râpé ou simplement réchauffées à la poële dans du jus de viande...
Bref, de quoi vous faire oublier les endives amères de votre enfance, n'est-ce pas Sev ;-)

Allez, cuisinez bien...
Ma prochaine recette sera alsacienne promis, hoplà !

Le flan de courge de mon enfance !

Une petite dernière ? Allez, jamais deux sans trois !
Aujourd'hui, une recette très simple, transmise de générations en générations depuis des temps ancestraux (j'ai eu l'autorisation de la publier par ma maman, j'avoue que je ne l'ai pas demandée à ma chère mémé qui malgré son esprit encore très vif aurait peut-être eu du mal à comprendre le principe de ce blog, quoique, il faudrait que j'essaye...) Bref : le flan de courge de ma maman...

Il faudra vous procurer :
- une tranche de courge/potiron (pas trop grosse)
- 3/4 de litre de lait
- 5 cuillères à soupe de semoule fine
- 4 oeufs
- 100g de sucre

Et en faire ceci :
- faire réduire en purée la tranche de courge dans une casserole, à feu très doux pour que ça n'attache pas (en quantité, on doit obtenir environ 2 tasses à thé bien pleines, s'il y en a trop, utilisez le reste pour faire un velouté de potiron par exemple, il y a une super recette sur ce blog ;-)
- délayer avec le lait (3/4 litre) en fouettant bien, veiller à ce qu'il ne reste pas trop de morceaux de courge, le mélange doit être bien liquide
- porter à ébullition
- ajouter 5 cuillèrées à soupe de semoule fine, bien fouetter pendant quelques minutes
- hors du feu, ajouter les 4 oeufs battus et 100g de sucre (on peut en mettre un peu moins et utiliser un peu de sucre vanillé)
- verser dans un plat à gratin et cuire au four à 180°C pendant 45 min (il doit être doré et un peu solide)

Il se déguste tiède (pour ma maman) aussi bien que très frais (pour moi) et constitue un excellent dessert !

Régalez vous...

La tarte aux noix de ma maman...

Bon, allez. C'est pas facile, j'ose pas, mais je me lance quand même.

La première recette que je vous propose est un classique de ma chère région Grenobloise, patrie des noix de l'Isère. Transmise par ma maman (qui la fait bien mieux que moi, bien sûr), c'est une recette de tarte aux noix. Plus tard, avec son autorisation, je vous donnerais peut-être la recette du pain de noix, parfait pour emmener en ballade. Mais aujourd'hui, c'est quelque chose de plus "délicat" (dans le sens, "ça se transporte pas"). Délicat ne voulant pas dire "faible en calorie", accrochez-vous, ça déménage. Caramel, Beurre, re-caramel, et bien sûr (rien n'est bon sans ça) crème fraiche.

Pour les quantités je n'en ai qu'une idée approximative, mais vous verrez c'est pas bien grave.
Alors voilà:

1- Faire une pâte brisée.
2- L'étaler sur un plat à tarte et bien penser à la piquer.
3- Préparer du caramel, suffisament pour recouvrir le fond de tarte.
4- Ajouter les cerneaux de noix directement sur la pâte et le caramel, de manière à recouvrir toute la tarte.
5- Sur le tout, disperser un petit pot de crème fraiche liquide.
6- Pour finir, et spécialement pour les plus gourmands d'entre vous, rajoutez un peu de caramel sur le dessus ET six ou sept noisettes de beurre éparpilées sur la tarte.

Enfourner, dans un four à 180°C, th 6.

La durée de cuisson? Aucune idée, quand la pâte est cuite et que "ça fait des bulles".

Bon, évidemment, depuis qu'on est en Finlande, c'est une recette luxueuse, vu le prix des noix ici. Mais pour ceux qui peuvent faire les marchés de Grenoble (ou dont les parents ont un noyer dans leur jardin... ah bon pas vous ? ) c'est vraiment pas cher et c'est un régal.

Bises à tous

lio

samedi 3 décembre 2005

Mon velouté de potiron à moi...

Et oui, comme je vous l'ai déjà dit, je rattrape mon retard de publication, les douceurs de Noël viendront plus tard...
Cette recette, c'est un concentré de bonheur quand il fait froid dehors et qu'elle fume, toute chaude et colorée dans un joli petit bol...

Il vous faut (dans l'odre d'apparition dans la popotte) :
- 100g de lardons natures (les faire revenir quelques minutes seuls)
- 1 oignon grossièrement coupé
- 1 gousse d'ail coupée en deux
- 1 belle tranche de potiron coupé en morceaux
- 1 carotte (pas trop grosse) coupée en rondelles
- 2 pommes de terre (de taille moyenne) coupées en morceaux
- 2 verres d'eau
- 1 ou 2 verres de lait
- une pointe de couteau de muscade en poudre
- une pointe de couteau de poivre
- un peu de sel selon votre goût (mais attention, les lardons en apportent déjà)
- (un peu de crême fraîche si on veut)

Laisser cuire doucement en mélangeant de temps en temps jusqu'à ce que les légumes soient bien cuits puis passer au mixeur (rajouter un peu d'eau ou de lait si la consistance vous semble trop épaisse)
A déguster bien chaud et sans modération (c'est très bon avec un peu de fromage râpé)

Le Crumble d'Halloween...

Bien sûr vous allez me dire que je suis en retard de plus d'un mois, mais il se trouve que ce blog n'existait pas il y a plus d'un mois... Alors, vous allez quand même avoir droit à mes recettes fétiches au potiron ! On en trouve encore de belles tranches dans les magasins de toutes façons...
Ce crumble, je dois l'avouer, je ne l'ai pas encore essayé, mais je l'ai goûté, et c'est fabuleux !
Il a été fait par les enfants du service dans lequel je travaillais, dans le cadre d'un groupe cuisine (pour vous dire que comme on ne leur choisit pas des recettes trop compliquées, vous devriez très bien le réussir vous aussi !)

Alors voilà :
dans votre panier vous mettrez :
- une belle tranche de potiron (environ 800g)
- une boite de lait concentré (environ 400ml)
- 3 oeufs
- 175g de sucre
- 1 cuillère à café de canelle
- une pincée de sel

pour le crumble :
- 150g de sucre
- 50g de farine
- 150g de beurre
- 100g de poudre d'amandes
- 100g de chapelure

Dans votre cuisine vous réaliserez cette préparation :
- couper le potiron en dés, le faire compoter dans une casserole avec 100g de sucre pendant environ 15 minutes
- en attendant, préparer le crumble : malaxer du bout des doigts tous les ingrédients jusqu'à obtenir une consistance sableuse
- préchauffer le four à 180°
- égoutter le potiron cuit
- dans un plat à gratin, verser le potiron, le lait concentré, les oeufs battus en omelette, le reste du sucre (75g), la canelle et la pincée de sel
- bien mélanger et étaler la préparation dans le plat
- recouvrir le potiron du crumble et enfourner immédiatement pendant 40 minutes
- attendre en trépignant la sonnerie du four, laisser refroidir un peu et déguster tiède

Bon appétit !

Voilà, je vous l'ai livrée telle quelle, moi je vais le faire le week-end prochain, je pense l'alléger un peu en sucre, je vous ferai part du résultat !

Ca y est, le week-end en question est arrivé et le crumble est délicieux! J'ai en effet mis moins de sucre (50g pour faire cuire le potiron, 50g avec les oeufs et 100g pour le crumble) et moins de beurre (100g) c'est suffisant, j'ai aussi mis 4 cuillères à soupe de fromage blanc à la place du lait concentré et ça marche super bien!
A vous d'essayer !

jeudi 1 décembre 2005

Tradition Finlandaise à la Jaccaz : Les Pullaz

Les pulla sont de belles brioches finlandaises...
Cette recette m'a été donnée par une tendre amie qui a vécu en Finlande avant moi. Ceci dit, lorsque une finlandaise m' a fait sous mes propres yeux la pâte à pulla, le gout était le même cru et cuit ; mis à part la cannelle que l'on n'avait omi et la forme typique des pulla qui d'habitude ont un look exceptionnel (enfin sauf si vous décidez de faire princesse leila en viennoiserie). Elles avaient plutôt l'air de cela.
Bien moins grasses qu'une traditionnelle brioche, ces pulla sont exquises.

Les ingrédients essentiels sont la Farine (1kg), le Lait (1/2 litre), le Beurre (150g + 50g de beurre ramolli), la Levure (cube d'environ 40g au rayon frais ou congélation), le Sucre (150g + à soupoudrer), la Cannelle (à soupoudrer, prévoir un gros pot) et 1 oeuf. Optionnelle mais pas mal du tout c'est de mettre de la cardamone en pourdre (en Finlande, on en trouve toutes sortes avec un grain plus ou moins fin)


Les étapes en deux temps :
---------------
ETAPE 1
---------------
1) Faire tiédir le lait, et le verser dans un récipient, où vous ajouterez le beurre, le sucre et la levure et l'oeuf ... Remuer bien et une fois tout fondu, rajouter peu à peu la farine (1kg au moins).
2) Après avoir pétri la pâte, en aérant (c'est à dire tirer la pâte vers le haut avant de la rabattre), ajouter une grosse pincée de sel.
3) Puis couper la pâte en deux et laisser reposer celles-ci dans deux bols recouverts d'un torchon, et mis dans un endroit assez chaud.
NB : au cas où vous vouliez faire une pâte à la cardamone sur les deux... Ajouter la poudre de cardamone avant de couper que la pâte soit prête à laisser reposer.

--------------
ETAPE 2
--------------
1) Après une heure ou deux de lever, recouper chaque pâte en 2 et pour chacune d'elle faire les choses suivantes :
- étaler la pâte comme un grand rectangle
- étaler du beurre ramolli dessus
- puis du sucre en poudre
- puis de la cannelle (faire attention de recouvrir toute la pâte)

2) Faire un rouleau avec la pâte. Voici en image l'execution. Donc pour cela, rouler la pâte sur sa largeur en la tirant vers soi avant de la rabattre (pull-push, faire attention de ne pas mettre de la cannelle sur le roulé)
- puis couper la pâte en biais, en inversant la coupe 1 fois sur 2, c'est à dire comme cela \ puis ainsi / (accessoirement ajouter du jaune d'oeuf sur les triangles)

- au niveau de la jonction, appuyer avec l'index-pouce qui se touchent, les deux pairs de doigts rassemblées comme quand les enfants imitent les lunettes. Appuyer, paume de main vers soi sur le milieu des triangles et rajouter du sucre en poudre sur le trou formé.

3) Laisser reposer 15 minutes (c'est à dire si la pâte n'a pas été complètement levée) puis enfourner pendant 15-20 minutes

Bon appétit mes amis !
Ps : Pour une explication papier du dessin à former avec la pâte (en finnois) voir cette page.

Ah mon Dhal ! Ah la dalle !

En fait, vous n'aurez certainement pas la dalle si vous mangez ce dhal indien. La recette est uns inspiration de divers recettes... Je l'ai ajouté à marmiton à l'adresse suivante soupe au dhal (adaptée)
Mais je veux bien vous le refaire ici. La recette est prévu pour être mangée à deux, 2 à 3 fois ... soit 6 personnes donc !

Ingrédients :
- 400 g de lentilles rouges
- 2 grosses pommes de terre "nouvelle"
- 1 oignon
- 1 bouquet de coriandre fraîche
- 400 g tomates pelées (en boîte)
- 400 ml de lait de coco
- 20 g poudre de sambhar (= 4 cuillères à soupe de curry )
- poivre moulu
- sel

Instructions :
1) Faire revenir l'oignon émincé finement, dans une marmite.
2) Ajouter presque, pêle-mêle : lentilles rouges, petits carrés de pomme de terre, coriandre fraiche hâchée, tomates pelées, et lait de coco.
3) Saler un peu et ajouter le curry (sambhar), ainsi qu'une cuillère à café de poivre moulu.

Laisser mijoter pendant plus de 50 min.

Conseils :
Il faut attendre que les pommes de terre soient bien cuites, même si les lentilles sont rapidement réduites en purée.
N.B : suivant convenance, ajouter de l'eau pour faire cuire les pommes de terre (par tasse toutes les 20 min), ou pour un rendu plus liquide.

Les florentins : la veille d'un anniversaire

Trouvé dans un livre de cuisine connu sous le nom très simple de "Le Chocolat" (aux editions Gründ, "Table gourmande", texte par Joanna Farrow, p75), je vous fais partager ma première recette de petits fours absolument à essayer (photo du livre en attendant la mienne).

Voici les quantités pour environ deux fournées soit 16 florentins :

Les contenants sucrés :
- 25 g de cerises ou citrons confits
- 25 g raisins secs (de préférence, les sultanines jaunes)
- 50 g de sucre
- 125 g de chocolat noir

Les contenants gras :
- 25 g de graine de tournesol
- 50 g d'amandes effilées
- 60 g de beurre doux
- 2 cas de crème fraiche épaisse

Les autres contenants :
- 2 cas de farine (pas plus je vous assure)

Instructions simplifiées :
1) Faire fondre le beurre puis ajouter le sucre puis une fois dissout, faire bouillir
2) Hors du feu, ajouter pêle mêle (quasi) : crème fraiche, graines, raisins, cerises, amandes et enfin farine
3) Poser sur une plaque beurré des cuillérées de ce mélange (assez espacées)
4) Faire cuire 8 min
5) Laisser refroidir hors de la plaque
6) Dessiner des lignes sur ces palets avec du chocolat fondu (bain-marie) à l'aide d'un pochoir (ex. avec papier sulfurisé)

C'est tout à fait exquis... si on ajoute plus de farine, la texture est moins huileuse et donc les palets deviendront plutôt des sortes de cookies plus denses et moins étalés... à vous de choisir