dimanche 8 janvier 2006

Les p'tits pains du Père Lionel

Hello tout le monde !
Bonne année à tous. Que la nouvelle année vous apporte joie, réussite, santé et tout le tralala...

Bon, parlons peu parlons bien, parlons "manger". Tout d'abord, Marie je te demande à l'avance de me faire une galette la prochaine fois qu'on se voit (même si c'est pas l'épiphanie) : tu oses remettre en question la suprématie de la frangipane, c'est un défi que tu lances à mes papilles, là ! Nous, on a pas encore gouté la notre, on attend le fameux "concours de galette" organisé à Turku d'ici peu par notre ami Antoine... héhéhé.

En attendant, je ne peux pas m'empêcher de faire du pain ou du moins des trucs ronds, doux, chauds avec plein de farine dedans. La recette qui vient, je dois l'avouer, je l'ai adapté d'une trouvée sur odélices. Je sais ça se fait pas, mais enfin si d'abord. La cuisine c'est fait pour être partagé alors !

Je vous propose donc, pour votre petit-dej du week-end prochain des petites brioches au lait qui ressemble à ça :

Avant tout, sachez que ça prend un peu de temps en levée (4h au total). Autant vous dire qu'il faut prévoir une occupation en parallèle. Nous avons par exemple regardé Guerre et Paix, adaptation magnifique de King Vidor de l'oeuvre de Tolstoi, avec les fabuleux Audrey Hepburn et Henry Fonda. Comme le film dure 3h20, c'est parfait ;)

Donc :
300 g de farine
15 g de levure de boulanger fraîche
75 g de beurre ramolli
20 g de sucre en poudre (0.7 onces)
12,5 cl de lait (1/2 tasse)
1 cuillère à café (à thé) de sel

Verser dans une terrine le tiers de la farine et la levure délayée dans le lait tiède.
Mélanger et laisser reposer jusqu'à ce que la pâte double de volume (30 min environ).
Mettre la boule de levain sur le plan de travail.
Ajouter le reste de la farine en pétrissant.
Former un creux au milieu de la préparation, y déposer sucre, sel, beurre et crème.
Malaxer le tout très soigneusement.

Personellement je trouve toujours le besoin d'incorporer le sucre le sel, la crème et le beurre avant d'avoir mis toute la farine : ça ne change pas grand chose et la pate est plus facile à manier.

Ensuite, il faut laisser reposer 2h30. Pendant ce temps, vous pouver continuer Guerre et Paix, et admirer la marche de Napoléon dans Moscou désertée.

Séparez la pâte en petites boules et les former en petits pains, ronds ou alongés, puis les laisser gonfler 1 heure dans un endroit tiède. Juste le temps de voir Napoléon se faire botter les fesses sur les rives de la Bérézina et Pierre rentrer retrouver Natasha à Moscou :)

Cuire à four chaud 230°C (thermostat 7) 15. Enterrez Andrei et Petya, réconfortez la comtesse rostov ... c'est prêt ! !

Ah, dernier commentaire : j'ai doublé les quantités, car c'est trop bon ;-)

Bises à tous.
Restez bien au chaud, gardez-vous du rhume...

5 commentaires:

cocotte en chocolat a dit…

Hummm Yo, elles ont l'air trop bonnes tes 'tites brioches !!!
Tu m'en feras en échange de la galette? Pasque moi je peux pas en faire vu que j'ai pas "Guerre et Paix" ;-)... à moins que ça marche aussi avec "le Seigneur des Anneaux", c'est encore mieux, on peut en faire trois fois ;o) non ? bon...

Pascale la Péquelette a dit…

ben moi je veux bien des brioches en échange de... ben rien, ça te va ???

Le vilain barbu des montagnes a dit…

Oui oui, le seigneur des anneaux ça marche aussi. Et promis, une fois de retour j'en ferai plein pour vous tous :)

Pascale la Péquelette a dit…

bon c'est pas tout ça, mais c'est quand ton retour ? parce que ça me dit franchement bien mais que quand même je suis super méga débordée en ce moment...

Franck a dit…

Lionel,
je suis en train de faire tes petits pains, et je remarque que tu as oublié de préciser dans les ingrédients :
5 cL de crème fraîche liquide (1/5 de tasse)
Bon, j'y retourne ...