lundi 30 janvier 2006

Gâteau au yaourt citron-gingembre

Je vous propose un grand classique, parfait pour les goûters "retour de rando" : le gâteau au yaourt. Une recette à accomoder selon toutes les envies. Cette fois-ci, je l'ai parfumé au citron et au gingembre... hhmmm, un délice !

Pour la recette de base, c'est tout simple :
1 pot de yaourt nature
2 pots de sucre (j'en ai mis un peu moins et 1 sachet de sucre vanillé)
3 oeufs (j'en ai mis 2 et 1/2 pot de lait)
4 pots de farine
1/2 sachet de levure
1 pot d'huile (on peut en mettre seulement 3/4)

Pour parfumer, on ajoute :
le zeste d'1/2 citron (ou plus)
1/2 cuillère à café de gingembre en poudre (on peut au moins doubler la dose, on ne le sentait pas vraiment dans le mien)

Mélanger tous les ingrédients dans l'ordre, mettre dans un moule (à cake ou rond, comme on veut) graissé ou non selon les besoins du moule et faire cuire environ 40 minutes à 180° en surveillant la cuisson (une pointe de couteau doit ressortir sèche du centre du gâteau)

Bonne dégustation !

Petite salade du jour où il n'y avait plus grand chose dans le frigo

Samedi soir, aprés une petite rando dans la neige et un bon goûter, je n'avais pas très envie de faire à manger...
J'ai ouvert le frigo et j'y ai trouvé (entre quelques rares autres victuailles rescapées) : une grosse endive, 1/2 citron, 3 tranches de jambon, un pot de moutarde, 1/2 gousse d'ail, quelques petits fromages de chèvre frais.
En fouillant dans les placards j'ai selectionné quelques noix, de l'huile d'olive, des herbes pour salade (de cigalou, j'aime bien ce mélange), du pain.

Avec tout ça, j'ai préparé une sauce citron-moutarde-huile d'olive-herbes dans un saladier, j'ai ajouté l'endive coupée en "rondelles", le jambon en petits dés et quelques noix.
J'ai coupé 6 tranches de pain, j'ai frotté de l'ail sur la croute (le pain était trop frais pour frotter la mie) j'ai déposé dessus des tranches de fromage de chèvre, un filet d'huile d'olive, quelques herbes pour salade et hop, sous le grill du four.

Finalement, ça faisait une jolie assiette et une salade assez légère, complète et excellente !
Une idée à reproduire, en notant cette fois les ingrédients sur la liste de courses !

dimanche 29 janvier 2006

La Péla savoyarde

Devinette, cette recette a un autre nom beaucoup plus connue ... combien de minutes vous auront fallu pour découvrir !!

Trois ingrédients + 1 quatrième facultatif
Dans mon panier, je mets des pommes de terre nouvelles découpées en petits cubes
Dans mon panier, je mets des oignons bien roussis
Dans mon panier, je mets un reblochon coupé en deux sur le mélange oignon-patate
Dans mon panier, je peux mettre des lardons

Les pommes de terre sont exactement coupées ainsi :

Les oignons doivent cuire jusqu'à devenir quasi roux et bien moelleux, on met les petits cubes de PDT à cuire dans la même popotte à feu couvert. Salez, poivrez et au moins trois cuillières à huile de pépin de raisin. Ensuite on met tout dans un plat pas trop haut (nous on n'a un gros plat de lasagne mais ca le fait quand-même), puis le reblochon par dessus et hop au four une petite vingtaine de minutes. Ah oui avant le reblochon, on peut ajouter au mélange un 1/3 de pot de crème fraiche épaisse.
Alors vous avez trouvé, eh ouais même à Turku on sait faire la TARTIFLETTE, accompagner d'une bonne salade verte et d'un petit verre de vin !

Crumble citron-bananes

Pour ceux qui aiment les recettes originales, voici un dessert que j'ai trouvé sur ce blog, que je crois que Marie-Laure connaît (pour l'anecdote, le père de celle qui tient ce blog est un alpiniste très réputé, récemment décédé dans une avalanche).

Pour 4 personnes :
2 oeufs
1 cuillère à soupe de sucre roux (j'ai mis du sucre non raffiné - c'est roux et ça permet d'éviter les caries !)
60g de beurre
40 mL de jus de citron (environ 1 citron à 1 citron 1/2)
2 bananes
4 cuillère à soupe de farine
2 cuillère à soupe de sucre
2 cuillère à soupe de poudre d'amande

Préparation de la crème au citron :
mélanger dans une casserole les oeufs, le sucre roux, 30g de beurre et le jus de citron tout en cuisant au bain-marie (un peu comme pour faire des oeufs brouillés). Arrêter lorsque le mélange commence à durcir.
Couper les bananes en rondelles et les disposer dans un plat à gratin, puis verser par-dessus la crème au citron.

Ne pas oublier de rincer la cuillère ensuite :o)

Mélanger dans un grand bol la farine, le sucre, la poudre d'amandes et 30g de beurre.
Répartir sur la crème au citron.

Cuire 20 minutes au four à 200°C.

C'est prêt !

vendredi 27 janvier 2006

"Petite" envie de moelleux et de crème de marron

Hier a été une bonne journée ! D'abord elle a commencé par 5 cm de neige sur Strasbourg puis j'ai enfin eu le temps de faire une petite adaptation de ces superbes muffins qui me faisaient de l'oeil depuis quelques temps.
J'ai un peu bidouillé les proportions et ajouté quelques flocons d'avoine et le résultat et délicieux... vous voulez la recette ?

Pour 6 muffins :
- 100g de farine + l'équivalent de 25g en flocons d'avoine
- 1/2 sachet de levure
- 40g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 25g de beurre fondu
- 1 oeuf
- 12,5 cl de lait
- crème de marron

Mélanger les ingrédients secs puis ajouter le reste sauf la crème de marron. Mélanger sans trop travailler la pâte.
Verser la préparation dans 6 moules à muffins (les remplir au 3/4), ajouter une cuillère à café de crème de marron dans chaque moule sans la mélanger à la pâte (ou qu'un tout petit peu).
Faire cuire au four à 180° pendant 30 minutes environ.

Sylvain qui n'aime pas la crème de marron m'a suggéré de lui en faire au nutella... idée retenue !

Petit commentaire technique...

Bonjour à tous.
Désolé, post très court purement technique. Ce blog vous propose désormais un fil atom rangé à l'adresse http://morel.lionel.free.fr/popotte/atom.xml. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, il s'agit d'un moyen d'obtenir directement dans une "boite à news" (sorte de boite mail un peu particulière) les nouveaux posts d'un blog. Personellement, comme j'aime avoir tout ça à disposition où que je soit, j'ai un compte sur BlogLines.... Vous pouvez regarder ce site qui explique comment ça marche.
Voilà.
Bises à tous.

vendredi 20 janvier 2006

La tourte muroise

Ahaha ! Je préfère mettre vite cette recette avant qu'on me la pique... Je connais au moins une cocotte qui en serait capable, non ? ;-)

Bon, alors loin de mes montagnes, loin de mon pays, je fais de la cuisine qui me rappelle mes contrées... A Noël, ma maman m'a offert un joli livre "Cuisine des Alpes Dauphinoises" et je dois dire que c'était le cadeau rêvé pour les expatriés que nous sommes. Je vous conseille vivement ce livre au passage, les recettes ont toutes l'air succulentes et les illustrations sont sublimes. Toutes nos Alpes sont bien représentées dans ces pages.

Bref, donc ma recette de la tourte muroise a pour vague inspiration celle présentée dans ce livre, mélangée à une autre. D'ailleurs, à bien y réfléchir, je ne connais personne en Matheysine qui fasse la tourte à la maison, on en trouve de très bonnes dans les boucherie/charcuterie de la Mure.

Mais si loin de La Mure, difficile d'en acheter le dimanche, en rentrant de ballade. Donc me voilà à essayer de mettre en pratique cette recette légendaire. Première adaptation, en Finlande on ne trouve pas de veau. J'ai remplacé par du poulet :( mais par pitié ne refaite pas ça, je pense que le veau est bien meilleur.... Bref, à la guerre comme à la guerre. La recette donc (avec du veau, petits veinards) :

pour 6 personnes:
"double"Pate brisée
300g de farine
200g de beurre
2 oeuf, sel poivre
+ 1 jaune d'oeuf ou un peu de crème fraiche pour dorer le dessus de la tourte, avant passage au four.
"double", car il faut assez de pate pour recouvrir la tourte (sinon ça serait pas une tourte)

je ne vous rappelle pas comment on fait une pâte brisée non ? Pensez qu'il faut la laisser reposer une heure avant utilisation. Et n'achetez pas une pâte toute faite, par pitié !

Farce
500g de veau,
500g de porc,
200g champignons de paris
25cl de vin blanc
3 oignons
thym, noix de muscade, laurier
100g d'olives vertes (dénoyautées de préférence)
petit lard (quantité à apprécier, selon les gouts)
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
sel, poivre

La recette est en deux temps: une marinade un soir. La cuisson le lendemain. On peut certainement raccourcir la marinade, en mixant un partie de la viande par exemple, mais je ne suis pas encore sûr que ce soit mieux. A arranger selon votre convenance...

Marinade: couper la viande en gros dés. Faites la mariner une nuit avec le vin blanc, le thym, la noix de muscade, le laurier, l'huile d'olive.
Le lendemain: faites revenir les oignons et le petit lard d'un coté, les champignons de l'autre. Mélangez tout ça à la viande. Remplissez un fond de tarte avec la pâte brisée. Versez-y la marinade (en enlevant le trop plein de jus). Recouvrez de la seconde moitié de la pâte et fermez bien hermétiquement. Faites un trou au centre, et badigeonnez soit du jaune d'oeuf soit de la crème fraiche (sur la photo c'est avec de la crème fraiche, ça évite d'avoir un blanc d'oeuf dont on ne sait jamais quoi faire). Enfournez une heure à 200°C.

Après cuisson, ça ressemble à ça :

Poulet citronné aux noix de cajou

Je cherchais depuis quelques temps une recette qui me permettrait d'utiliser les noix de cajou ramenées du Malawi par Blandine. C'est en furetant ici que je l'ai trouvée !

Je l'ai un peu adaptée, j'ai changé de couleur, et le résultat est assez surprenant mais très bon... un goût acidulé, atténué par le moelleux du poulet et des noix de cajou, difficile à décrire, je ne vous conseille que de l'essayer !

Pour cela, et pour 2, c'est très simple :
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 oignon moyen, finement hâché
- 1 belle carotte
- le zeste d'1/2 citron et son jus
- 2 blancs de poulet
- 1 poignée de noix de cajou natures
- 3 cuillères à soupe de sauce soja
- 1 petite cuillère à café de gingembre en poudre
- sel

Faire revenir l'oignon dans l'huile d'olive, y ajouter la carotte coupée en fines lamelles, le zeste (coupé en tout petits morceaux) et le jus de citron. Ajouter les blancs de poulet coupés en morceaux, la sauce soja, le gingembre, les noix de cajou, saler.
Laisser cuire à feu doux le temps que le poulet et les carottes soient cuits.

Et voilà, c'est déjà prêt !

Ce plat est très bon tel quel et doit être délicieux accompagné de riz...

mardi 17 janvier 2006

Petits pains au seigle et aux céréales


Petits pains idéals pour les petits-dejs beurre/confiture ou les quatre-heures nutella ou pour les dîners bien présentés.

Il nous faut que 4 éléments :
1er- 2-3 cuillières à soupe de sel
2ème - 5dl d'eau
3ème - 50g de levure
(cube que l'on trouve au rayon réfrigéré, en Finlande c'est vers les yahourts ou le beurre)
4ème - 1kg de farine :
- moitié farine blanche avec céréales
a) 1/3 verre de petits flocons d'avoine
b) 1/5 verre de graines de lin
c) 1/5 de verre de graines de tournesol
- moitié farine de seigle

Dissoudre le cube de levure dans l'eau légèrement chauffée. Puis ajouter poignée par poignée les farines. Ajouter le sel à la moitié de la farine (NB : le sel tue les effets de la levure si ils sont mis ensemble tout de suite). Bien malaxer la pâte pendant 10 minutes une fois formée.
La laisser reposer pendant une première levée (entre 1h-2h) dans un grand bol fariné, recouvrir celui-ci d'un torchon humide et placer le bol près d'une source de chaleur, à l'abri de courants d'air.
Avant d'entamer la deuxième levée, couper la pâte en petits pains, chacun ayant la taille d'une poignée (cela fait environ 12 à 15 pains). Façonner ces petits pains, en les roulant dans la main ou sur la table puis les mettre sur une plaque prête à être mise au four. Recouvrir du torchon et attendre entre 1/2h-1h près d'une source de chaleur à nouveau.

A la fin de la dernière levée, cuire 15-20 minutes à 200°c. Les 5 dernières minutes, retournez les pains pour qu'ils cuisent sur le dessous.

Trucs à penser :
- préchauffer son four dès la deuxième levée. Nous on le fait dès la première en cuisant un autre plat pendant ce temps. La chaleur est très importante pour la levée.
- 5 minutes avant d'enfourner, mettez de l'eau sur une plaque du four ou dans un plat large et pas très haut, que l'on place au fond du four. La vapeur qui se dégage va permettre de former la croûte du pain.

Les éternelles lasagnes végétariennes

Je vous propose de très bonnes lasagnes végétariennes. Ce sont les premières dont je suis satisfaite après moultes essaies et variétés.

On peut faire n'importe quel style de lasagnes :
- saumon / oseille ou épinard / crème
- épinard / ricotta
- viande hachée / carotte / champignon / tomate
- carotte / crème (ici en Finlande, c'est très souvent qu'on en trouve des lasagnes à la carotte et seulement à la carotte, c'est un peu triste d'ailleurs pour les papilles)
etc...
Moi, ce sera encore autre chose mais avec plein de légumes garantie :
- courgette / épinard / carotte /champignon / tomate.....
Ingrédients
- 1 courgette assez grosse
- 2 carottes
- 150g épinard frais
- 5 champignons de Paris
- 4 petits oignons blancs (tout petits)
- 400g de sauce tomate à la ricotta (soit chez "Barilla", soit vous faites la sauce vous même).
- 150g de mozzarelle (fraiche)
- 2 gousses d'ail
- 50g de fromage rapé (emmental)
- 15 plaques de lasagnes précuites (3 plaques *5 couches), si votre plat vous le permet sinon réduisez (2 plaques * 5)
- sel et poivre

-------------------
SAUCE TOMATE à la ricotta
-------------------
- 1 gousse d'ail
- 8 feuilles de basilic frais
- 400g de tomates pelées ou l'équivalent en tomates fraiches
- 1 oignon blanc
- 1/2 botte de persil

Faire revenir dans une poêle la gousse d'ail écrasée dans 1 cuillière à soupe d'huile d'olive.
A laquelle vous ajoutez le persil bien bien hâché ainsi que l'oignon blanc et les tomates pelées ou fraiches mais préparées. C'est à dire, auxquelles on aura enlevé la peau et l'intérieur plein de graines. Pour cela il faut chauffer de l'eau, plonger les tomates quand c'est bouillant et attendre 10 minutes, puis les sortir et enlever la peau), salez, poivrez.
Cuire pendant 20 minutes la sauce et passez au mixeur ce mélange avec de la ricotta (150g-200g) et les quelques feuilles fraiches de basilic.

-------------------
BECHAMEL à la maïzena
-------------------
- 1/4 l de lait
- 5 bonnes c.a.c. de maïzena
- 50g de fromage rapé

Faire chauffer 1/4 l de lait. A côté dissoudre les cuillières à café de Maïzena dans un petit bol de lait. Puis quand le lait semble très chaud, prêt à attacher à votre casserole ;-), versez la maïzena/lait et ne cessez de remuer jusqu'à ce qu'elle épaississe. Rajoutez-y le fromage rapé.


Etapes :
1) Faire votre béchamel et votre sauce.
2) Cuisiner les légumes. Ecraser les deux gousses d'ail à faire revenir dans de l'huile d'olive. Ajoutez 5 min après les petits oignons blancs, puis toutes les 5 min ajoutez successivement épinard, la moitié de la courgette (coupée en petits dés), carottes (épluchées avec un économe, ou rapées, je n'ai pas de rapoir en ce moment), champignons (émincées finement).
3) mettre les plaques de lasagnes dans de l'eau bouillante pendant 5-10 minutes pour qu'elles cuisent un peu ou simplement les humidifier 5 minutes dans cette eau avant de les étaler.
4) mettre un peu de sauce tomate au fond d'un plat rectangulaire assez haut (9cm en hauteur, 22cm en largeur, 27cm en longueur) avant d'étaler les premières plaques (par 3 ou par 2 selon la taille de votre plat)
5) Mettre les différents mélanges comme vous l'entendez sinon moi j'ai mis ainsi :
- couche 1 : légumes + béchamel
- couche 2 : sauce tomate + mozzarelle
- couche 3 : légumes + béchamel
- couche 4 : sauce tomate + l'autre moitié de la courgette coupée en rondelles
- dernière couche 5 : béchamel

Cuire environ 30 minutes ou peut-être plus. Au bout de 15-20 minutes, je rajoute les 50g de fromage rapé restant sur la dernière couche pour que ça dore et croustille un peu.

samedi 14 janvier 2006

Joyeux anniversaire Mini-pouce !!!

Ben voilà une photo du bô gâto que ma nièce a eu pour ses 2 ans, au chocolat comme il se doit (bon en fait y en avait 2 des comme ça + une tarte à l'érable, slup-miam trop bonne)...
Pas de recette désolée, z'avez qu'à faire votre meilleure recette de gâteau au chocolat (ma nièce sera ravie de les goûter pour vous donner son avis, moi z'aussi d'ailleurs...), faites un joli glaçage et décorez à votre guise de p'tits bonbons et de bidules en pâte d'amande (main d'oeuvre utilisée pour l'occasion : Fanny et Simon, qui en tant que marraine et parrain de la Mini-fille, lui devait bien ça).
C'est pas mal, non ?
Perso, je veux bien le même pour mes 28 ans (aïe, ça fait mal d'écrire ce chiffre...) ;-)

vendredi 13 janvier 2006

Les gnocchis au potiron

Mercredi soir, on est allé grimper, parce que ça détend, ça fait du bien et ça donne faim...
A notre retour, notre ami potiron nous attendait, prêt à dorer dans le four. Cette fois-ci, après être devenu tour à tour crumble croustillant, flan onctueux, velouté chaleureux et muffins moelleux, c'est en gnocchis dorés qu'il s'était transformé, pour le plus grand plaisir de nos papilles et de nos estomacs affamés.

C'est donc cette recette, sans doute dernière de la saison à accomoder notre pote Iron (jeu de mots idiot, certes, mais c'était pour pas faire de répétitions...), que je vous propose aujourd'hui...

Ingrédients :
- 250 à 300g de farine
- purée de potiron
- 1 oeuf
- sel, poivre, muscade

Pour le gratin :
- quelques copeaux de beurre (facultatif)
- 1 grosse cuillère à soupe de fromage blanc (ou crême)
- un peu de lait
- sel, poivre, muscade
- gruyère râpé

Mettre la farine dans un saladier, y incorporer l'oeuf battu, une pincée de sel, de poivre, de muscade. Ajouter petit à petit de la purée de potiron (morceaux cuits à feu doux sans rien ajouter puis mixés), jusqu'à l'obtention d'une pâte non collante (j'ai mis environ 4 cuillères à soupe de purée pour 300g de farine). Avec cette pâte, former un boudin d'environ 1cm de diamètre et le trancher en rondelles de 1cm de large.
Plonger ces rondelles dans une grande casserole d'eau bouillante salée, les retirer dès qu'elles remontent à la surface, les égoutter.

Placer les gnocchis dans un plat à grâtin et les accomoder selon votre goût. Personnellement, je leur ai ajouté quelques copeaux de beurre et un mélange lait/fromage blanc/sel/poivre/muscade recouvert de gruyère rapé. Laisser dorer quelques minutes sous le grill si les gnocchis sont encore chauds, sinon, 1/4 d'heure au four à 200° les rendront exquis !

Bon appétit !

Et à l'automne prochain pour de nouvelles aventures cucurbitacées...

mardi 10 janvier 2006

Quand "révisions" rime avec "régression" ;o)

Pour cet encas individuel hautement gastronomique il vous faudra
- une petite casserole
- 4 carreaux de chocolat à dessert
- 1 poignée de Corn Flakes

Faire fondre le chocolat à feu doux, ajouter la poignée de Corn Flakes, bien touiller en écrasant un peu mais pas trop, c'est prêt ! ;o)
A déguster encore chaud, directement dans la casserole ou dans un petit ramequin (dans ce cas ne pas oublier de lécher la casserole !)

Allez, promis, la prochaine fois je vous concocte quelque chose de plus élaboré !
N'empêche, mine de rien, je suis sûre d'avoir fait envie à quelques uns moi... ;-)

Bon, mon temps de pause est écoulé, j'y retourne !

dimanche 8 janvier 2006

Les p'tits pains du Père Lionel

Hello tout le monde !
Bonne année à tous. Que la nouvelle année vous apporte joie, réussite, santé et tout le tralala...

Bon, parlons peu parlons bien, parlons "manger". Tout d'abord, Marie je te demande à l'avance de me faire une galette la prochaine fois qu'on se voit (même si c'est pas l'épiphanie) : tu oses remettre en question la suprématie de la frangipane, c'est un défi que tu lances à mes papilles, là ! Nous, on a pas encore gouté la notre, on attend le fameux "concours de galette" organisé à Turku d'ici peu par notre ami Antoine... héhéhé.

En attendant, je ne peux pas m'empêcher de faire du pain ou du moins des trucs ronds, doux, chauds avec plein de farine dedans. La recette qui vient, je dois l'avouer, je l'ai adapté d'une trouvée sur odélices. Je sais ça se fait pas, mais enfin si d'abord. La cuisine c'est fait pour être partagé alors !

Je vous propose donc, pour votre petit-dej du week-end prochain des petites brioches au lait qui ressemble à ça :

Avant tout, sachez que ça prend un peu de temps en levée (4h au total). Autant vous dire qu'il faut prévoir une occupation en parallèle. Nous avons par exemple regardé Guerre et Paix, adaptation magnifique de King Vidor de l'oeuvre de Tolstoi, avec les fabuleux Audrey Hepburn et Henry Fonda. Comme le film dure 3h20, c'est parfait ;)

Donc :
300 g de farine
15 g de levure de boulanger fraîche
75 g de beurre ramolli
20 g de sucre en poudre (0.7 onces)
12,5 cl de lait (1/2 tasse)
1 cuillère à café (à thé) de sel

Verser dans une terrine le tiers de la farine et la levure délayée dans le lait tiède.
Mélanger et laisser reposer jusqu'à ce que la pâte double de volume (30 min environ).
Mettre la boule de levain sur le plan de travail.
Ajouter le reste de la farine en pétrissant.
Former un creux au milieu de la préparation, y déposer sucre, sel, beurre et crème.
Malaxer le tout très soigneusement.

Personellement je trouve toujours le besoin d'incorporer le sucre le sel, la crème et le beurre avant d'avoir mis toute la farine : ça ne change pas grand chose et la pate est plus facile à manier.

Ensuite, il faut laisser reposer 2h30. Pendant ce temps, vous pouver continuer Guerre et Paix, et admirer la marche de Napoléon dans Moscou désertée.

Séparez la pâte en petites boules et les former en petits pains, ronds ou alongés, puis les laisser gonfler 1 heure dans un endroit tiède. Juste le temps de voir Napoléon se faire botter les fesses sur les rives de la Bérézina et Pierre rentrer retrouver Natasha à Moscou :)

Cuire à four chaud 230°C (thermostat 7) 15. Enterrez Andrei et Petya, réconfortez la comtesse rostov ... c'est prêt ! !

Ah, dernier commentaire : j'ai doublé les quantités, car c'est trop bon ;-)

Bises à tous.
Restez bien au chaud, gardez-vous du rhume...

Epiphanie...

En lisant la recette de Franck, "Tarta Santiago", sur ces pages il y a quelques temps, j'avais décidé d'en faire un gâteau des rois pour l'Epiphanie.
Voilà qui est chose faite, et je n'ai pas été déçue, c'est un véritable délice, bien meilleur qu'une galette à la frangipane !
Merci Franck pour cette succulente recette, ça ne m'étonnerait pas qu'elle devienne mon grand classique de l'Epiphanie !
Et tu sais quoi ? si j'avais eu la fève je t'aurais choisi comme "roi de la galette"...
...mais c'est pas moi qui l'ai eu, c'est Isa ! ;-)

vendredi 6 janvier 2006

La ronde des petits muffin'rons...

Regardez ce que m'a offert ma soeur à Noël...

...et regardez ce que m'a donné ma maman avant que l'on rentre à Strasbourg...

ça vous inspire ?
Moi oui ! et après avoir (quand même, on ne peut pas m'empêcher de succomber à mes classiques) utilisé une partie de mon potiron pour réaliser une bonne soupe, j'ai craqué pour cette recette :

- 250g de purée de potiron (dés cuits à feu doux à la casserole avec qq gouttes de jus de citron)
- 50g de farine complète
- 125g de farine blanche
- 1 sachet de levure
- épices (canelle, girofle, cardamone, gimgembre, muscade), une pointe de couteau de chaque
- 50g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
- 1 oeuf
- 50g de beurre
- 50ml de lait

Bien mélanger ensemble les aliments secs (farines, levure, épices, sucre)
Ajouter à la purée de potiron encore chaude le beurre, le lait et l'oeuf, bien fouetter.
Mélanger cette préparation à la farine.

Verser dans des moules à muffins (les remplir au 3/4) et cuire au four à 200° pendant 30 min.

C'est joli n'est pas ?
Une fois en ronde sur une assiette, ils sont encore plus appétissants (j'en ai récolté une dizaine...)
Les voilà :

Bonne dégustation !

Eh ! je ne veux pas vendre la mèche mais il m'en reste encore du potiron... ! Bientôt une nouvelle surprise ;-)

mercredi 4 janvier 2006

Gratin fromager

Allez hop, je retente ma chance :-)
Je ne sais pas quelles sont vos recettes du gratin dauphinois ; voici la mienne, trouvée sur une fiche de cuisine intitulée "gratin fromager" : ça ne doit donc pas être un vrai gratin dauphinois, peut-être un gratin savoyard, que me diront les autochtones ?

Pour 4 personnes :
1 gousse d'ail pelée et coupée en deux
20 g de beurre mou + 20 g de beurre en parcelles
900 g de pommes de terre à chair ferme (= 8 à 9 PdT de taille moyenne)
45 cL de lait
sel, poivre, muscade
100 g d'emmental râpé

Préparation : 15 minutes - Cuisson : 40 minutes

1) Frottez un plat à gratin avec l'ail, puis beurrez-le. Pelez et lavez les
pommes de terre. Coupez-les en tranches fines.
Préchauffez le four à 210°C (thermostat 7).

2) Mettez les pommes de terre dans une casserole avec le lait. Salez, poivrez,
muscadez. Portez à frémissements, puis laissez cuire 15 minutes.

3) Déposez les pommes de terre dans le plat. Couvrez à hauteur avec le lait de
cuisson.

4) Parsemez avec l'emmental et le beurre en parcelles. Enfournez pour 25 minutes
environ : le gratin doit être bien doré.

L'originalité est de faire cuire les PdT avec le lait : c'est simple et ça donne un bon résultat ! Cette recette a été approuvée par de multiples personnes, alors à vos fourneaux ! :-)

Le Cheesecake du Jour de l'An

Il ne faut pas beaucoup mangé avant pour apprécier un tel cheesecake. Nous vous proposons de le faire pour une occasion spéciale avec pas mal d'invités, car c'est dur de finir les restes tellement que c'est riche. Il s'agit du cheesecake que j'ai choisi dans les livres de cuisine de Nina Svaeke-Hansen, amie danoise, et que nous avons dégusté pour le jour de l'an.


Les ingrédients sont simples et riches à la fois pour la Crust (ce qui entoure le gateau) et pour la Cream (ce qui est l'intérieur du gateau).
Dessert fait pour 8 à 10 personnes (moi je dirais pour 12, ça marche aussi).

=========================
CRUST
=========================
- 100g d'amandes effilées
- 185g de sucre
- 225g de poudre de biscuits
* soit type "McVities" (biscuits anglais légèrement sablés et un peu salés)
* soit type "Petit Lu" (biscuits français)
* soit faire une sorte de pâte à crumble et dans ce cas, ne pas inclure le beurre (4ème ingrédient, ci-dessous)
- 100g de beurre fondu

=========================
CREAM
=========================
- 250g de mascarpone
- 250g de cream cheese
* soit la marque "Philadelphia" (américain)
* soit utiliser un genre de "Kiri" (français) à mélanger avec de la crème fraiche épaisse (1/3) et du fromage blanc (1/3)
- 400g de lait concentré (je mettrai entre 1/4 et 1/3 moins)
- 1/2 dl de miel (on a utilisé du miel d'acacia)
- 3 dl de crème fraiche épaisse
- 2 cuillières à soupe de cannelle

ETAPES :
1) Il faut d'abord faire un caramel que l'on coule sur une plaque tapissé d'aluminium où l'on a versé abondamment toutes les amandes effilées comme ceci :

2) Préchauffer le four à 150°c. Pendant ce temps, réduire en poudre (casser avec un couteau ou moudre) la moitié de ce mélange caramel/amande (l'autre moitié est réservée à de la décoration, voir deuxième photo), ce qui forme un praliné ! L'ajouter à la poudre de biscuits puis le beurre fondu, et bien rendre ce mélange homogène. Ensuite tapisser le fond et les bords d'un moule à gateau (23cm) avec cette mixture et mettre au four 15 minutes

3) On prépare la crème en mettant dans une jatte : le mascarpone, le cream cheese, le lait concentré et le miel. On mélange jusqu'à obtenir une crème sans grumeaux et bien lisse. On monte enfin la crème fraiche comme une chantilly pas trop trop dure et on l'incorpore doucement au reste. On verse ensuite tout cela dans le moule et on laisse au frigo une bonne nuit ou/et une bonne journée.

4) Une fois le gateau sortie une demi-heure avant d'être servi, il faut le soupoudrer de cannelle et à l'aide d'une fourchette ou d'un pinceau très fin executer des spirales comme vous voulez. Le reste de la plaque caramel/amande aura été découpé en 6 morceaux (la veille ou le matin puis réservez au sec dans un tupperware par exemple) que vous placerez sur le gateau comme vous l'entendez.
Si on veut bien le présenter dans une assiette et qu'on veut ajouter un peu d'acidité à tout cela, on peut préparer un coulis de framboise à l'avance et alors ca donne cela :

mardi 3 janvier 2006

Bonne Gourmande Année à tous !

Je vois que tout le monde a respecté la trêve des confiseurs...
Mais maintenant, il faut se remettre aux popottes (que j'ai moi même un peu abandonnées puisque j'étais chez ma maman... j'en ai bien sûr profité pour lui piquer de nouvelles recettes au passage ;-) et j'espère que cette année 2006 nous apportera de nombreuses recettes et la réussite dans toutes nos créations culinaires !
En attendant, j'espère que chacun nous fera partager un plat réalisé pendant ces fêtes de Noël, tellement propices à la découverte de nouvelles saveurs...
Je vous propose pour ma part un grand classique, que vous pourrez garder au chaud pour le prochain Noël ou mieux, réaliser tout au long de l'année, pour les aniversaires par exemple, en adaptant le fourrage au grés de vos envies...

Voici donc la célèbre et succulente bûche au marrons (ci-dessous réalisée par ma maman)

Pour le biscuit il vous faut :
- 4 oeufs
- 50g de maïzena
- 50g de farine
- 100g de sucre
- 1/2 sachet de levure
- 1 sachet de sucre vanillé

Pour la crème :
- 125g de crème de marrons
- 125g de chocolat noir
- 2 cuillères à soupe de lait

Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, y ajouter le mélange farine, levure, maïzena. Incorporer les blancs battus en neige.
Beurrer un papier de cuisson, le disposer sur une grande plaque en relevant les bord, y étaler la pâte (pour obtenir un grnad rectangle).
Enfourner à 200° pendant 10 minutes.
A la sortie du four, disposer un linge fin humide sur le gâteau et le rouler avec le papier cuisson, laisser refroidir.
Pendant ce temps, faire fondre le chocolat, y ajouter la crème de marrons et le lait, bien mélanger.
Dérouler le gâteau, enlever le linge, étaler la moitié de la crème sur toute la surface et rouler de nouveau le gâteau en enlevant délicatement le papier cuisson au fur et à mesure.

Pour un décor "bûche de Noël", couper une tranche de chaque coté du gâteau roulé, les poser sur le gâteau et recouvrir l'ensemble du reste de crème. Décorer en striant avec une fourchette et en soupoudrant de sucre glace, on peut aussi ajouter quelques petits champignons de meringue.

En remplaçant la crème marron/chocolat par de la confiture, on obtient un délicieux gâteau très léger, idéal pour un anniversaire ou autre...

Maintenant que le dessert est prêt, j'attend vos conseils pour le reste du repas...