vendredi 24 novembre 2006

Kiki # 14 : et dire que j'ai failli ne pas oser !

Quand Alhya a proposé le thème du KKVKVK#14, j'ai trouvé qu'elle y allait un peu fort ! Et puis en lisant son texte, en voyant ses photos, en sentant son enthousiasme transparaître à chaque ligne, j'ai fini par me dire "ben oui, peut-être finalement, pourquoi pas..."
Ca c'était il y a un mois !
Depuis, j'ai réussi à arrêter mon choix sur des ravioles de la matheysines ou des tourtons du Champsaur, bien de chez nous ;o), à renoncer une bonne cinquantaine de fois, à penser à d'autres garnitures, à me dire que non, décidément, c'était trop compliqué, je n'arriverais jamais à étaler la pâte assez finement... et bien sûr à baver devant et à admirer les réalisations des autres qui petit à petit, fleurissaient sur les blogs.
Et puis finalement j'ai décidé que non, tant pis, cette édition du Kiki n'était pas pour moi... et hier soir, horreur ! j'ai réalisé que la date limite était demain ! Non, c'est pas vraiiiii, mais alors je vais vraiment ne pas les faire ? Je vais vraiment capituler alors que tous les autres ont vaillament relevé le défi ? C'est quand même dommage non ? Et si je décidais de les faire demain, qu'est-ce que je pourrais mettre dedans ? Voyons, qu'est-ce que j'ai dans le frigo ? Des tranches de jambons à finir, du boudin, du fromage râpé, du fromage de chèvre aussi... tiens, je pourrais faire des coquillettes au jambon et au gruyère, c'est bien régressif et pas compliqué ça... Nan ! Raviolis ! Des raviolis régressifs alors ? Mouais, ou alors des raviolis au boudin aux pommes, hmmm, ce serait bon ça...
BREF !!! Ca n'a pas été de tout repos !!!

J'ai finalement commencé ma pâte ce matin, en suivant la recette proposée par Alhya, mais ça collait, ça collaaiiiiit ! Mes oeufs étaient peut-être un peu gros, toujours est-il que j'ai rajouté au moins 50g de farine avant d'obtenir une pâte qui me semblait correcte.
Après l'avoir laissée reposer un bon moment, j'ai enfin attaquer la phase délicate de l'étalage ! J'ai fariné deux sets de tables plastifiés et j'ai étalé ma pâte entre les deux ! Et bien croyez moi ou pas, ça a été im-pé-cable ! Moi qui avait toujours regardé les rouleaux à patisserie de travers, qui avait difficilement accepté d'en adopter un il y a seulement quelques mois, qui persiste à étaler tous mes fonds de tarte la main, j'ai réussi à étaler de la pâte à raviolis !!!!

Ensuite, ça a été un jeu d'enfant, j'ai laissé ma pâte sous un torchon pendant que je préparais la farce en un tour de mixeur (finalement, je me suis décidée au tout dernier moment pour une farce toute simple, à base de jambon, simplement car son utilisation était plus urgente que celle de mon boudin), puis je l'ai découpée en 2 bandes avant d'entreprendre la disposition de petits tas de farce. Il suffisait ensuite de mouiller au doigts la pâte non recouverte de farce, de recouvrir le tout de la deuxième bande de pâte, de bien appuyer entre chaque petits tas pour souder la pâte et de découper les raviolis à la roulette dentée.

Je me suis finalement amusée comme une petite folle à former les petits tas et à découper les raviolis !
Après ce façonnage, pas si long ni compliqué que ça (comme quoi, les a-priori ont la dent dure) j'ai attendu tranquillement le repas avant de les faire pocher quelques minutes à l'eau bouillante salée. J'ai accompagné mes raviolis d'une "béchamel" à la farine de pois chiche aux champignons et au fromage. Un plat complet, presque aussi régressif que des coquillettes au jambon mais plus élaboré et plus satisfaisant à présenter quand même ;o)

Raviolis simplissimement régressifs

Pour la pâte (j'ai obtenu 36 jolis raviolis, soit 3 ou 4 portions) :
- 250g de farine
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de lait
- 1 cuillère à café de muscade en poudre
- 1 pincée de sel

Pour la farce :
- 3 tranches de jambon blanc
- 3 mini fromages de chèvre frais
- 1 beau bouquet de persil
- 1 gousse d'ail

Pour la "béchamel" :
- 2 cuillères à soupe bombées de farine de pois chiche
- 25 cl de lait
- 1 petite boite de champignons de paris
- 1 poignée de gruyère râpé
- poivre, muscade

Préparer la pâte : mélanger la farine, la muscade et le sel, y ajouter les oeufs battus avec l'huile et le lait. Pétrir un peu la pâte jusqu'à ce qu'elle soit souple et homogène. Laisser reposer 30 minutes sous un torchon.

Préparer la farce : mettre tous les ingrédients dans le bol du mixeur et... mixer !

Etaler la pâte en un grand rectangle, au rouleau le plus finement possible entre deux surface non adhésives (plan de travail fariné et feuille de papier cuisson par exemple). Séparer le rectangle en deux partie et disposer sur l'une d'entre elle de petits tas de farce espacés d'1 à 2 cm. Humecter la pâte se trouvant entre les tas de farce, déposer le second rectangle sur le premier et appuyer fortement entre les tas pour souder les deux bandes de pâte. Une fois les petits carrés marqués, les découper à la roulette à patisserie. Décoller un a un les raviolis ainsi formés et les laisser attendre le moment de la cuisson sur une surface farinée, sous un torchon.

Environ 10 minutes avant de servir, porter à ébullition une grande quantité d'eau salée, y plonger les raviolis et laisser cuire 5 à 10 minutes, selon l'épaisseur de la pâte.
Dans le même temps, préparer la béchamel aux champignons : mettre les 2 cuillères à soupe de farine de pois chiche dans une petite casserolle, ajouter le lait et remuer jusqu'à épaississement. Ajouter la muscade, le poivre, les champignons et le gruyère.
Egoutter les raviolis, les servir à l'assiette nappés de béchamel aux champignons.
Pour un effet grâtiné, on peut aussi disposer les raviolis cuits dans un plat à grâtin, les napper de béchamel et les passer quelques minutes sous le grill du four.

C'était boooon ! Et maintenant que j'ai fini mon jambon, j'essaierai bien les raviolis au boudin aux pommes, et les ravioles matheysines à la pomme de terre et aux épinards aussi...
Merci Alhya d'avoir fait tomber tant de réticences, tu es une vraie magicienne ;o)

8 commentaires:

Acesse a dit…

Ben zut alors ! Ca a vraiment l'air tout bête ! Bon je note ta recette ;) je la ferais très vite je pense ;)

Pascale la Péquelette a dit…

waouh c'est super classe ;-)

pimousse au chèvre a dit…

Ah ouais, génialissime cocotte, et dire que j'avais repéré ces raviolis sur les blogs et je m'étais dit, this must be next !!!
Super, alors te voilà fin prête à me faire les tourtons pour mon mariage ;-)
BISOUS et BON APP

pimousse au chèvre a dit…

Très trop forte cocotte

Amandine_cuisine a dit…

Oh miam j'en mangerais bien :) Ils ont l'air si bons !

menus propos a dit…

Pour une 1ère, c'est une réussite!

Belleble a dit…

J'étais sûre que tu allais finalement te lancer ;-)
En tout cas, c'est une belle réussite !

Béré a dit…

Et bein... pour ton premier essai c'est franchement réussi... moi la toute toute première fois que j'ai voulu faire des raviolis, z'étaient catastrophiques (voir mon blog sur les raviolis à la farine de châtaignes).
Bref ! Bravo pour ta réalisation et bonne chance à toi ;o)